Corée du Nord - La zone démilitarisée (DMZ) et Panmunjeom

Publié le par Sébastien

Le vendredi 30 octobre 2010, le journal Le Monde titrait : "Fusillade entre soldats à la frontière des deux Corées

 

 

Et dire que le weekend dernier j'ai visité la Joint Security Area au coeur de la DMZ (Zone Démilitarizée). Nous y sommes allés entre français via un tour organisé. Le tour est vraiment cher pour ce que c'est. Pour 50€ on mange dans un restaurant, on s'arrête dans un lieu touristique d'où on peut voir le seul pont ferroviaire entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, puis juste avant la DMZ, on reste 30 ou 45 minutes à camp Bonifas d'où on nous donne toute les informations et consignes pour la visite de JSA (Panmunjeom).  Ensuite on rentre enfin dans la DMZ à bord d'un car militaire. La visite de JSA dure 30 minutes puis retour vers Séoul.

 

Je vais donc vous raconter cette journée.

 

Après le restaurant, on reste donc 30 minutes top chrono dans une zone touristique située juste à côté de la dernière gare de la Corée du Sud avant la Corée du Nord.

 

Lieu de mémoire :

 

dsc00682pw

 

 

Le dernier pont ferroviaire :

 

 

dsc00666p

 

dsc00685x

 

 

Même si l'autre côté de la rivière ne fait pas encore parti de la DMZ, cette zone est très surveillée et il est donc interdit d'y rentrer comme dans un moulin. Le bâtiment d'où l'on peut observer l'autre côté de la rivière :

 

dsc00702r

 

 

Puis on reprend la route et le car traverse le fleuve. On passe le premier check point :

 

chpl.jpg

 

 

Le paysage est ponctué de postes d'observations et de lignes de defense. Il y en a beaucoup même avant la DMZ :

 

dsc00664b

 

 

dsc00706rx

 

dsc00773j

 

 

  dsc00693k

 

 

 

Une fois le premier check point traversé,  il est interdit de prendre des photos jusqu'à camp Bonifas d'où l'on nous expliquera comment se comporter dans la JSA. On nous fait également un bref briefing sur l'histoire de la guerre de Corée et sur la DMZ. C'est l'occasion de faire signer aux touristes une "Visitor Declaration".

En voici très brièvement le contenu:

- Article 1 : JSA est un lieu hostile où l'on peut être victime d'une attaque de l'ennemi. JSA est un lieu neutre et l'on peut se rendre dans la partie nord coréenne. (Par exemple lorsque l'on est dans la baraque qui sert aux négociations). Les Etats-Unis, la République de Corée et le commandement de l'ONU ne peuvent être tenus responsables en cas d'attaque de l'ennemi.

-Article 2 : Les visiteurs (civils) doivent être habillés en civils. Il est strictement interdit de fraterniser et de parler avec le personnel de l'armée populaire de Corée et avec le personnel des volontaires du peuple chinois. Il est interdit de se comporter de telle manière à ce que les nord coréens en profite pour faire de la propagande.

Les visiteurs doivent absolument rester en groupe et suivre les indications du personnel militaire américain et sud-coréen.

 

 

Ce que ne dit pas ce texte c'est qu'il faut également être habillé de manière décente pour ne pas faire de la mauvaise pub aux alliés (propagande encore). C'est à dire pas de shorts, pas de vêtements troués, pas de tongues...

Il est aussi interdit de prendre des photos du côté sud-coréen, seulement vers le nord (baraques de l'ONU et bâtiment de la Corée du Nord). Pas de photos du bâtiment de la maison de la Liberté. Son toît est d'ailleur bourré de caméras en tout genre.

 

 

A camp Bonifas on prend un car militaire. Jusqu'à JSA il est encore interdit de prendre des photos. Sur la route en aperçoit le village de propagande de la Corée du Nord et son célèbre drapeau (le plus haut du monde).

 

 

Une fois arrivé à JSA on descent du car et on rentre directement dans la" Maison de la Liberté". La première chose qui frappe c'est à quel point cette zone est calme. Etrange impression.

 

 La " Maison de la Liberté" vue depuis le côté nord coréen :

  DMZ_12.jpg

Photo wikipédia

 

Dans le bâtiment on se met en colonne 2 par 2. C'est très stricte. Puis on le traverse pour déboucher devant les baraques bleus. Là on se met en ligne et on peut prendre des photos pendant 10 ou 15 minutes :

 

dsc00715j

 

dsc00722yt

 

 

dsc00732ue

 

dsc00733b

 

dsc00738l

 

 

Quelle déception de ne pas voir de près les soldats nords coréens. En zoomant on peut en voir un devant les portes du bâtiment nord coréen :

 

dsc00720a

 

 

copiededsc00720

 

 

Puis vient notre tour, on est autorisé à rester 5 ou 10 minutes dans le bâtiment des négociations :

 

dsc00726i

 

dsc00746fd

 

dsc00752pf

 

J'ai mis les pieds en Corée du Nord ! La preuve avec une photo de la ligne de démarcation :

 

dsc00756sm

 

 

Puis on finit le tour dans la DMZ avec une stèle qui commémore le "Axe murder incident". Depuis ce jour JSA est coupée en 2 alors qu'auparavant tout le monde pouvait y circuler librement. Voir l'article sur wikipédia. Juste à côté il y a le fameux pont du non retour :

 

dsc00769gg

 

 

Pour finir on rentre sur Séoul. C'est l'automne, la nuit commence à tomber, on longe pendant des dizaines de kilomètres une rivière puis le fleuve Han défendu par des barbelés, curieux paysage, curieux sentiments après cette journée :

 

dsc00785r

 

dsc00787c

Publié dans Art de Vivre

Commenter cet article

didier 26/03/2011 12:41



Photos très réussies,et commentaires très pertinents.Pour l'instant je n'ai pas trouvé mieux,félicitations à toi.



Sébastien 03/04/2011 11:12



Je suis comblé, merci ;-)



MAMIE GINETTE 27/12/2010 18:17



Sébastien, je viens te souhaiter un joyeux Noël (je sais que tu es en vacances au Japon) et une très bonne année 2011. Je te suis sur ton blog, toutes mes félicitations pour tes magnifiques
photos et tes commentaires.


Je t'embrasse. Mamie GINETTE



fifititi 02/11/2010 08:17



 Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le pont de non retour ne se trouve pas dans l'axe nord-sud mais dans le sens ouest-est, intégré à l'intérieur de la JSA (elle-même situé dans la
DMZ).


 Celà signifie concrètement que la côté sud-Corée se trouve à l'est et donc la sortie en Corée du nord à l'ouest.


 La signification du nom de ce pont vient du fait que, à la fin de la guerre de Corée en 1953 il y eu un échange de prisonniers entre les deux belligérants.


 C'est ici que les prisonniers nord-Coréens et chinois devaient choisir entre rester en zone "libre" ou bien regagner le monde communiste et qu'ils ne pouvaient plus ensuite revenir sur leur
décision d'où la signification de "pont de non retour". A noter que l'inverse était également vrai et que quelques prisonniers américains décidèrent de rester en Corée du Nord (mais à ma
connaissance on ne sait pas ce qu'ils sont devenus).


 Depuis cette date il semble que le pont de non retour soit tojours une zone militaire très surveillée et que plus personne n'ait pu le franchir depuis la fin "officielle" de la guerre de
Corée.


 D'autre part il faut bien avoir à l'esprit qu'l s'agit uniquement d'un cessez-le-feu et que donc la guerre entre les deux Corée peut reprendre à chaque instant. Une hypothèse qui n'a rien
d'absurde quand on connait un peut les idées du "grand leader" sur cette question et l'immense pouvoir de l'armée en Corée du Nord seul véritable pilier du régime qui ne veut en aucun cas vivre
un sénario "à l'allemande" (réunification plus ou moins forcée).


 De plus il faut bien comprendre que ni la Chine, ni le Japon ni même la Corée du Sud ne sont pour une réunification étant donné la différence de niveau de vie entre les deux pays, le coût
immense qu'impliquerait un tel sénario et la possession de l'arme nucléaire part une Corée réunifiée.


 Quant aux Américains ils ne prendront jamais pris le risque de déclencher une troisième guerre mondiale en attaquan préventivement la Corée du Nord.


 Ainsi comme il est très bien écrit les apparences de calme sont trompeuses car c'est bien ici que l'apocalypse nucléaire commencera si toutefois la Chine, seul véritable allié du régime
Nord-Coréen y trouve son intérêt ou n'arrive tout simplement pas à retenir le "très cher leader" dans ses délires de persécutions.